Vous envisagez de rénover votre logement Parisien ?

Les travaux d’économies d’énergie bénéficient de subventions, cumulables selon la situation familiale.

L’éco-prêt à taux zéro

L’Eco-prêt s’adresse à tous les propriétaires d’un logement. Il permet d’accéder à un prêt à taux zéro de 30 000 € maximum pour effectuer des travaux d’éco-rénovation.

Un syndicat de copropriétaires peut solliciter l’éco-prêt copropriétés de 10 000 € maximum par logement (30 000 € si trois opérations de travaux sont envisagées).

Sont inclus dans l’éco-prêt les travaux de rénovation de logement suivants :

  • l’isolation (toiture et murs extérieurs) ;
  • le remplacement d’ouvertures (portes et fenêtres) ;
  • l’installation ou le changement de chauffage ou d’équipements d’eau chaude sanitaire performants ou utilisant une énergie renouvelable.

Les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE, c’est-à-dire Reconnu Garant de l’Environnement, pour donner droit aux avantages.


Le crédit d’impôt transition énergétique

Parmi les autres aides à la rénovation, se trouve le CITE (crédit d’impôt transition énergétique), accessible aussi à tous les propriétaires. Il permet de déduire de ses impôts 30 % des travaux de rénovation énergétique (équipement et/ou main d’œuvre), dans la limite d’un plafond de 8 000 euros par personne.

Les appareils de chauffage, l’isolation des murs et des toitures, les volets isolants… sont quelques-unes de dépenses éligibles au CITE. La liste est précisée sur le site du ministère de l’économie.

A partir de janvier 2015, ces travaux doivent aussi être effectués par un professionnel RGE pour donner droit à la réduction d’impôt.

Les autres aides (Anah, ADEME, CEE…)

L’aide de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) est destinée aux propriétaires occupants disposant de revenus modestes. Elle peut atteindre 50 % du montant des travaux réalisés.

Il existe aussi plusieurs aides de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie) ainsi que des CEE (Certificats d’économies d’énergie) concernant les améliorations énergétiques du logement. Les appareils et équipements doivent répondre à des performances spécifiques.

En plus de permettre des économies d’énergie, les travaux de rénovation améliorent la sécurité de la maison. Fenêtres en double vitrage et volets sont souvent des éléments minimums requis par l’assurance habitation.

Commenter cet article