• 31 MAI 17
    Un litige suite à l’usurpation de vos plaques d’immatriculation ?

    Un litige suite à l’usurpation de vos plaques d’immatriculation ?

    Un délit de plus en plus fréquent

    En trois ans, le nombre d’usurpation de plaques d’immatriculation a littéralement explosé puisqu’il est passé d’environ 5 000 délits constatés par les forces de l’ordre en 2010 à près de 17 500 en 2012, selon le ministère de l’Intérieur. Les délits de ce type peuvent rapidement devenir très gênants pour les personnes qui en sont victimes : tracasseries administratives, frais financiers supplémentaires…


    Exemple d’un cas d’usurpation de plaques d’immatriculation

    Vous recevez un avis de contravention vous informant que votre véhicule a été flashé à une vitesse très élevée. La plaque d’immatriculation indiquée sur la contravention correspond bien à celle de votre voiture mais vous ne pouvez cependant pas être l’auteur de l’infraction car ce jour-là vous étiez à l’étranger.


    Un règlement rapide et efficace du litige grâce au juriste d’Allianz Protection Juridique

    Vous contactez Allianz Protection Juridique qui vous expose les démarches à accomplir de manière très claire. Le juriste vous accompagne dans le dépôt de plainte, vous aide à constituer le dossier et à rédiger les courriers de contestation. Finalement, la contravention est annulée.

     

    Pour plus d’information, n’hésitez pas à contacter votre agence des Batignolles

Prendre un rendez vous