• 02 FÉV 16
    Prévention santé : les accidents domestiques

    Prévention santé : les accidents domestiques

    Nos conseils

    Sécuriser sa maison pour les plus petits…

    La maison serait-elle plus dangereuse que l’aire de jeux ou la salle de sport ? Il est heureusement possible de prévenir la majorité des risques.

    • L’accident le plus fréquent est la chute1. Pour y remédier, quelques gestes simples suffisent le plus souvent : placer des barrières pour interdire l’accès aux escaliers aux plus jeunes, utiliser des systèmes de blocage des fenêtres, supprimer les tapis qui peuvent glisser ou accrocher les pieds, etc. Dans tous les cas, une chose est sûre : ne jamais laisser un enfant en bas âge sans surveillance !
    • Viennent ensuite, en termes de risques, les coups et collision. La seule mesure envisageable à prendre consiste en une surveillance accrue des bambins trop casse-cou !
    • La suffocation et l’intoxication, autres risques majeurs pour les petits, peuvent être combattus en mettant hors de portée des enfants les petits objets qui peuvent être avalés (médicaments, produits ménagers, etc.). Pensez aux fermetures sécurisées sur les placards et tiroirs contenant des objets dangereux.
    • Vient enfin le risque de brûlure, souvent lié à l’imprudence : ne laissez jamais un enfant sans surveillance dans la cuisine ou près d’une cheminée allumée.

    … mais aussi pour les plus grands

    Les enfants ne sont pas les seules victimes des accidents domestiques. Pour la sécurité de tous, éliminez les causes les plus courantes d’accident en :

    • supprimant tout obstacle dans les zones de circulation (fils électriques,  jouets qui traînent, etc.),
    • éclairant correctement les couloirs et escaliers, pour éviter les chutes,
    • installant des sols adaptés (un antidérapant dans la salle de bain par exemple),
    • utilisant un escabeau, auquel se tenir d’une main, plutôt qu’un tabouret pour changer une ampoule ou laver les vitres,
    • restant toujours vigilant face au feu, et en n’utilisant jamais d’alcool à brûler pour allumer un barbecue ou une cheminée !

     Source : Institut de Veille Sanitaire (InVS), chiffres 2009.

Prendre un rendez vous