• 12 OCT 17
    Qu’est-ce que la santé connectée ?

    Qu’est-ce que la santé connectée ?

    Compter le nombre de ses pas dans une journée, suivre son poids avec une balance connectée, mesurer la qualité de son sommeil…

    Les adeptes du « quantified self » auto-mesurent leur bien-être et leur santé grâce des applications mobiles et à des objets connectés. Comment ces objets nous aident-ils à prendre soin de notre corps ?

    Bienvenue dans l’ère de la santé connectée, un secteur en plein essor : en France, en 2014, plus de 5 millions de personnes sont équipées. Le marché devrait doubler d’ici 2017 et concerner 11 millions de français*.

    Loin d’être un phénomène de mode, la santé connectée est donc une vraie révolution en matière de santé publique et de développement économique. Cette transformation technologique change le rapport à sa santé, en permettant à chacun d’en devenir acteur. L’utilisateur s’implique à présent dans le suivi et le contrôle de ses indicateurs de santé. Il peut aussi choisir de partager ses données avec son médecin et éventuellement avec une « communauté ».

    Couvrant un vaste champ, la santé connectée regroupe l’e-santé (les services numériques au service de la santé), la télémédecine (pratique médicale à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication), et bien sûr la m-santé (m comme mobilité) via les applications des smartphones, tablettes et objets connectés.

    Un engouement pour le phénomène du « quantified self »

    Traqueur d’activité, correcteur de posture, vêtement, fourchette ou brosse à dents connectées… Le « quantified self  » ou « l’auto-mesure de soi » déferle dans notre quotidien via une quantité de capteurs. Ces petits appareils envoient les données par wifi ou bluetooth à notre smartphone qui les analyse et les retransmet en informations sous forme de courbes, de graphiques et d’indicateurs de progression.

    Environ 170 000 ** applications mobiles de santé sont disponibles dont 15 000 à 17 000 en France et 4 000 applications qui sont réellement dédiées à la médecine. D’ici 2020, 80 à 100 milliards d’objets connectés seraient recensés dans le monde ***. Les français sont en tout cas de plus en plus favorables au développement de la e-santé : 81 % **** de personnes la jugent efficace pour améliorer la coordination entre les professionnels de santé. Par ailleurs, un français sur deux estime que le système de santé est en retard en matière de e-santé.

    Mieux se connaître pour améliorer son état de santé

    77 % *** des français estiment que la e-santé est efficace pour mieux suivre des indicateurs biologiques de santé. En effet, avec les applications et objets connectés, l’utilisateur agit sur sa santé en ayant une meilleure compréhension de son corps. A travers les données collectées et éventuellement agrégées avec des données d’autres objets connectés, l’utilisateur peut :

    • auto-mesurer un certain nombre de constantes liées à son mode de vie
    • se fixer des objectifs
    • suivre ses paramètres dans le temps à partir de son tableau de bord personnel
    • améliorer ses performances

    C’est une solution efficace pour prendre en main sa santé et prévenir la maladie.

    Les 5 objets connectés qui suscitent le plus d’intérêt*****

    1. Tensiomètres
    2. Balances
    3. Bracelets
    4. Montres
    5. Piluliers

     

    Pour plus d’information, n’hésitez pas à contacter votre agence des Batignolles

     

     Source : Le monde « 11 millions de Français équipés d’objets connectés en 2017 ? », décembre 2013.

    ** Colloque INC, Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, 19 novembre 2015.

    *** Le Livre Blanc du Conseil national de l’Ordre des médecins, « Santé connectée, de la e-santé à la santé connectée », janvier 2015.

    **** ème étude Santé de Deloitte réalisée avec l’Ifop, 2015. 

    ***** Enquête CCM Benchmark, mars 2014.

     

     

Prendre un rendez vous