• Assurance vie

    Assurance vie

    Qu’est-ce qu’une assurance vie ?

    Il s’agit d’un placement ouvert à tous, mêmes aux enfants mineurs, qui permet de se constituer une épargne dans des conditions fiscales avantageuses.

    Grâce à sa souplesse, l’assurance vie représente le support adapté pour répondre à votre objectif patrimonial :

    • constitution d’une épargne projet,
    • investissement financier,
    • préparation de la retraite,
    • transmission d’un capital.

    Une fiscalité avantageuse constitue l’un des atouts majeurs de ce support.

    Fiscalité en cas de rachat

    Ce n’est qu’au moment des retraits (rachats), totaux ou partiels, réalisés sur le contrat, que l’assurance vie est soumise à l’impôt. Seules les plus-values sont alors soumises à l’impôt sur le revenu. Le taux d’imposition dépend de l’ancienneté du contrat, pour les contrats souscrits depuis le 26 septembre 1997.

    Plus l’assurance vie est détenue depuis longtemps, moins vous paierez d’impôt sur vos intérêts et vos plus-values (ce qu’on appelle les produits).

    • En cas de retrait avant 4 ans
      Les plus-values sont soumises à l’impôt sur le revenu au barème progressif ou sur option au prélèvement forfaitaire libératoire au taux de 35 % (hors prélèvements sociaux).
    • En cas de retrait entre 4 et 8 ans
      Elles sont soumises à l’impôt sur le revenu au barème progressif ou sur option au prélèvement forfaitaire libératoire au taux de 15 % (hors prélèvements sociaux).
    • En cas de retrait après 8 ans
      Les plus-values bénéficient d’un abattement annuel de 4 600 € pour une personne seule (9 200 € pour un couple soumis à une imposition commune). Puis, la fraction excédent ces montant est soumise à l’impôt sur le revenu au barème progressif ou sur option au prélèvement forfaitaire libératoire au taux réduit de 7,5 % (hors prélèvements sociaux).

     

    Fiscalité en cas de transmission du capital

    L’assurance vie permet de transmettre un capital en dehors des règles successorales classiques, dans des conditions fiscales favorables. La fiscalité des sommes transmises diffère notamment en fonction de votre âge au moment des versements.

    • Fiscalité du capital
      Quelque soit votre âge au moment du versement des primes, vos bénéficiaires ont chacun droit à un abattement de 152 500 €, tous contrats confondus. Ensuite, le capital est imposé au taux de 20 % jusqu’à 902 838 €, puis au taux de 25 % au-delà.
    • Pour les primes versées après 70 ans
      Les droits de succession s’appliquent sur la fraction des primes qui excèdent 30 500 €, tous bénéficiaires et tous contrats confondus.

     

    Plus d’informations en cliquant ici

Nos prestations