• 06 FÉV 15
    Alain Delon mécontent de voire son nom utilisé pour faire monter les enchères d’une Ferrari Calofornia

    Alain Delon mécontent de voire son nom utilisé pour faire monter les enchères d’une Ferrari Calofornia

     

    Alain Delon est mécontent que l’on utilise son nom pour faire monter les enchères de la Ferrari California lors de la vente Rétromobile. «La maison de vente se sert de mon nom pour faire monter les prix», a déclaré l’acteur à l’AFP. «J’ai eu cette Ferrari de 1963 à 1965, au moment du film Le Guépard. Je l’ai revendue il y a donc 50 ans!»

    «Elle m’a appartenu pendant deux ans seulement. Cela n’a rien à voir avec mes collections de tableaux, mon vin ou mes armes», a ajouté l’acteur. Alain Delon estime «qu’il est fait beaucoup trop de bruit autour de cette voiture qui enflamme les estimations».

    L’acteur dénonce «une supercherie», déplorant par ailleurs que la couverture du catalogue de la vente soit une photo «le représentant avec l’actrice Jane Fonda dans une autre Ferrari que celle mise en vente».

    Contactée par l’agence, la maison de ventes Artcurial a simplement informé «qu’elle effectue un travail rigoureux pour présenter dans ses catalogues la provenance des lots qui lui sont confiés, comme c’est l’usage pour les maisons de vente internationales».

    «Je n’ai pas pris part à la réalisation du catalogue Artcurial», a poursuivi de son côté Alain Delon. «Tout ce qui a pu être indiqué, mentionné, écrit, concernant la vente de cette voiture a été fait sans mon assentiment.»

    «Je ne me rendrai pas au salon Rétromobile et ne serai pas présent à la vente organisée par la maison Artcurial le 6 février, car je ne suis pas concerné», ajoute la star. «J’entends donc que mon nom ne soit ni mis en avant de la sorte, ni associé à la vente aux enchères de cette voiture. À bon entendeur…»

    Retrouvée dans le cadre de la mise au jour de la collection Baillon, la Ferrari 250 California décapotable, est estimée à 10 millions d’euros.

     

    source

Photostream