• 12 MAI 16
    La Ferrari qui pourrait battre des records aux enchères

    La Ferrari qui pourrait battre des records aux enchères

    La vente aux enchères RM Sotheby’s de Monaco pourrait bien devenir la plus lucrative de l’année 2016, notamment grâce à un modèle proposé à la vente le 14 mai, une Ferrari 275 GTS/4 NART Spider de 1968.

    Le titre de «voiture la plus chère vendue au cours d’enchères» revient à ce jour à une Ferrari 250 GTO (vendue 38 098 927 $ US). Mise à part la F1 Mercedes-Benz W196 de 1954 qui avait appartenu à Fangio (vendue 30 069 371 $ US) le top 10 des voitures les plus chères est monopolisé par Ferrari.

    Mais lorsque cette NART Spider débarquera à Monaco et que les acquéreurs potentiels commenceront à enchérir, elle pourrait bien intégrer le haut du classement et figurer parmi les modèles les plus chers de l’histoire automobile.

    Les anciennes Ferrari sont tellement prisées par les collectionneurs qu’elles s’imposent comme un investissement sûr. Même des modèles relativement récents, par exemple produits au cours des années 1990, commencent à attirer l’attention des collectionneurs.

    Mais pourquoi ce modèle pourrait faire fureur? Tout d’abord les voitures NART Spider sont extrêmement rares, seulement 10 modèles ont été fabriqués au total. Mais ce n’est pas tout, son design et sa performance devraient plus que suffire à lui faire dépasser la barre des 25 millions $ US, à noter que RM Sotheby’s a fixé sa mise à prix à 19 millions d’euros (21 millions $ US).

    «C’est un privilège de présenter cette NART Spider», a commenté Rob Myers, le PDG de RM Sotheby’s. «La présence de ce véhicule lors d’une vente est un événement extraordinaire. Posséder une NART Spider assure l’entrée dans un club fermé auprès de neuf autres passionnés à travers le monde. Si les Ferrari sont choisies par les connaisseurs automobiles, alors la NART Spider est choisie par les fins connaisseurs de Ferrari.»

    Cette Ferrari est aussi exceptionnelle aussi parce qu’elle allie ingénierie italienne et ingéniosité américaine. Luigi Chinetti, importateur de Ferrari aux États-Unis et propriétaire d’écurie de course, avait soumis l’idée d’une 274 GTB/4 décapotable à Enzo Ferrari lui-même. Elle aurait été réservée au marché US et frappé du sigle NART (North American Racing Team) de Chinetti. Cependant, le modèle de Scaglietti étant trop cher à produire, sa production s’est arrêtée après 10 exemplaires plutôt que les 25 initialement prévus.

    La dernière fois qu’un de ces modèles a été mis aux enchères en 2013, il avait été adjugé à 27,9 millions $ US.

    Source:

Photostream