• 12 MAI 15
    Sebastian Vettel (Ferrari) : « Les Mercedes méritent d’être devant nous »

    Sebastian Vettel (Ferrari) : « Les Mercedes méritent d’être devant nous »

    GRAND PRIX D’ESPAGNE – Sebastian Vettel (Ferrari), 3e à Montmelo, a reconnu la supériorité des Mercedes de Nico Rosberg et de Lewis Hamilton.
    Sebastian Vettel (Ferrari) reste insatisfait de sa 3e place acquise au Grand Prix d’Espagne, la cinquième manche du Mondial disputée dimanche sur le Circuit de Catalogne. Mais au fond de lui, il sait qu’il ne peut espérer mieux pour l’instant. Néanmoins, il reste 3e au Championnat du monde, derrière Lewis Hamilton et Nico Rosberg, les as de Mercedes. « J’ai pris un bon départ et j’ai pu dépasser Lewis [Hamilton] », a commencé par rappeler le quadruple champion du monde, à l’arrivée. « Nous avons fait le bon choix d’essayer de couvrir sa stratégie au premier arrêt mais après je pense que les Mercedes étaient tout simplement trop rapides. »
    Hamilton : « J’ai limité les dégâts en passant sur trois arrêts »

    « Nous avons été un peu chanceux lors de ce premier arrêt. Lewis a eu un problème ndlr : sur la roue arrière droite), nous avons bien réagi et nous avons fait en sorte de rester devant. Quand il s’est arrêté plus tôt pour choisir une stratégie à trois arrêts, notre meilleure chance était de rester en piste. »
     » Là, je pense que nous avons tout essayé »

    « Notre voiture est vraiment bonne », a-t-il répété. « Avec la vitesse dont fait preuve Mercedes, ils méritent d’être devant nous. Nous avions ici quelques nouveautés qui ont très bien fonctionné et je pense que lors des prochaines courses nous serons capable d’élever notre niveau de jeu. »
    En fin de course, il aussi fait du Vettel en se plaignant du trafic auprès de la direction de course, il a même réclamé des drapeaux bleus trop peu visibles, et est revenu sur cela, conscient de ses travers. « Nous avons toujours tendance à nous plaindre de quelque chose, nous les Allemands, mais là, je pense que nous avons tout essayé. Essayer de se défaire du trafic n’est jamais simple et il nous manque juste encore un peu de performance pour lutter face aux Mercedes. » « Nous devons rester humbles pour aller de l’avant » Samedi, il avait estimé les Mercedes un peu plus loin devant que d’habitude, et a tempéré son avis malgré sa 3e place à 45″ du vainqueur gris. « Je ne pense pas que nous avons perdu du terrain sur Mercedes », a-t-il dit. « Il faut être réaliste, et sur certaines pistes nous serons davantage compétitifs que les autres. Sur ce tracé, nous ne l’étions pas assez, malgré les nouvelles évolutions que nous avons apportées. » « Ce n’était pas une bonne course, soyons honnêtes ! », a admis Maurizio Arrivabene, son directeur d’équipe. « Certes, nous avons obtenu un nouveau podium mais l’écart est grand et nous avons encore beaucoup de travail. Nous devons rester humbles pour aller de l’avant. Les évolutions offrent de nombreuses opportunités pour le développement, nous devons travailler, mais actuellement je ne suis pas satisfait. »

Photostream